• Jazz : Victoria Spivey

    Jazz : Victoria Spivey

    À la naissance du blues (du moins, sur disque) en 1920, le style était interprété par des femmes, comme une version lente du jazz. Victoria Spivey fut la première femme à adopter la façon masculine, c'est à dire avec un accompagnement minimal, soit une guitare, soit un piano (ou les deux). Les sujets abordés étaient risqués : sexe, alcool et drogue. Cependant, au milieu des années 1930, Victoria adopte un style qui ressemblait à du blues première façon. Des éléments jazzy interviennent, quand ça ne devient pas carrément du jazz, comme dans le cas de ce titre de 1936 : I'll Never Fall In Love Again.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :